top of page

Pourquoi tu devrais te casser la tête à lire les étiquettes de tes produits - partie 1

Dernière mise à jour : 12 févr. 2023


Est-ce que tu lis les étiquettes des différents produits alimentaires que tu achètes à l'épicerie? Peut-être que tu lis seulement l'étiquette nutritionnelle de ceux-ci? Pourquoi est-ce que tu le fais? 🧐


Est-ce que tu prends le même soin pour lire les étiquettes des produits que tu utilises dans la vie de tous les jours pour te laver, prendre soin de toi et te maquiller? Tsé, ta routine beauté pour te sentir belle et en confiance. 🤔


Ark! Oui! 🤢 Tu as déjà essayé et tu n'as pas apprécié l'expérience. C'est écrit tout petit et tu ne comprenais pas la moitié des mots écrits. Je te comprends, moi aussi j'ai été là. Encore aujourd'hui, je ne comprends pas tout, mais j'en comprends plus qu'avant.


Dans cet article, je vais te jaser de pourquoi tu devrais te casser la tête à lire les étiquettes désagréables des produits que tu mets dans tes cheveux et sur ta peau (ou celle de tes enfants?).


Tout d'abord, je vais te faire un petit historique de la cosmétologie. Je trouve toujours intéressant de savoir d'où est parti quelque chose et comment cela a évolué (ou non 🙄) avec le temps.


** N'oublie pas que j'étais préventionniste en fonderie : mon travail consistait à détecter les risques et les réduire au maximum afin de préserver la santé et l'intégrité physique de nos travailleurs. 😉 Je vais essayer de vulgariser cela du mieux que je peux.


  • Cela fait au moins 10 000 ans que les humains se maquillent et prennent soin de leur peau.

  • Les principaux contaminants toxiques se retrouvaient dans les pigments qui servaient à colorer la peau. Quels étaient ces pigments?

  • Blanc de céruse pour avoir le teint pâle : fait de carbonate de plomb qui est très toxique. Des analyses d'os ont détecté des intoxications aussi loin qu'à l'âge du bronze. Ce pigment est maintenant interdit depuis 1948. Ça été long ...

  • Khôl noir pour les yeux : fait de galène qui contient du sulfure de plomb et/ou de l'antimoine. Tous les deux très toxiques. Au début des années 2000, il y a eu des cas d'intoxication au plomb chez des enfants dû à l'utilisation du khôl traditionnel. 😢

  • Cinabre rouge pour les lèvre ou blanc pour le teint : fait de sulfure de mercure. C'est toxique pour le système nerveux, le cerveau et les reins.

  • La reine Elizabeth 1ère d'Angleterre est surement décédée d'une intoxication au plomb pour sa grande utilisation du blanc de céruse.

  • Les produits cosmétiques (savons, shampoing, maquillage, parfum, crèmes, pâte à dent, teinture pour cheveux, vernis à ongles, etc.) comme on les connaît aujourd'hui datent du début du XXe siècle.

  • Le plomb et le mercure traversent la barrière placentaire jusqu'aux fœtus et se retrouvent même dans le lait maternel. 😱 Les enfants sont beaucoup plus sensibles que les adultes.

  • Le mercure a été interdit en 1970 dans les objets du quotidien. Malgré une interdiction de l'ONU en 2013, on en retrouve en petite quantité encore aujourd'hui dans certains cosmétiques pour les yeux, car c'est "trop difficile à remplacer". 😡 Regarde si tu trouves le methylmercure dans la liste d'ingrédients. Je ne l'ai pas trouvé dans la Liste critique du fédéral.

 

Ouff! Tu trouves ça déjà trop lourd. 😅 Voici la vidéo que j'ai fait en mai dernier sur ce sujet :

 

Pourquoi devrais-tu te casser les yeux et la tête à lire ces étiquettes super désagréables?


La sécurité d'un produit est la responsabilité du fabricant. Aucune entité ne vérifie. La Loi exige que les fabricants déclarent le contenu de leurs produits. C'est tout.


Les fabricants sont tenus de suivre la Liste des ingrédients critiques des cosmétiques, mais les avancées en recherche prennent des décennies. 😬 Dans cette liste, il est inscrit la quantité maximum à utiliser dans un produit afin d'éviter ou de diminuer les risques d'effets indésirables.


Et bien et voilà! C'est suffisant!


Non, malheureusement. Si ton maximum est de 0,2% et que tu peux le retrouver dans 4-5 produits différents, ton taux augmente à 0.8-1% ... Ce qui est très au-dessus de la norme "sécuritaire". Et tu utilises ces produits là le matin et le soir? Je te laisse faire le calcul.


Ouin, mais il y a les fabricants testent leurs produits pour voir s'ils sont corrects.


Oui, c'est vrai. Tu n'as jamais eu de réactions? As-tu des problèmes de santé que tu ne sais pas d'où ils viennent?


Voici une liste des différents dangers et risques possibles de l'ère des cosmétiques chimiques :

  • allergies et irritations

  • brûlures

  • asthmes

  • substances cancérigènes, mutagènes (mutation de l'ADN souvent transmissible aux enfants), toxique pour la reproduction (reprotoxique), toxique pour le système nerveux et le cerveau (neurotoxique)

  • perturbateurs endocriniens (tout le système hormonal)

  • accumulation : utilisation de plusieurs produits (contenant des ingrédients toxiques) plusieurs fois par jour et sur de longue période

  • persistance : s'accumule dans un être vivant, car son corps ne sait pas comment l'éliminer ou c'est difficile à éliminer

  • baisse d'efficacité du système immunitaire

  • résistance aux antibiotiques

Malheureusement, on ne peut pas leur faire confiance aveuglément. Les fabricants ne veuillent assurément pas nous causer du tord. Les recherches prennent beaucoup de temps.


Nous sommes donc les responsables de notre santé et celle de nos proches. C'est à nous d'être autonome et de faire les bons choix.


Bon! Ça l'air long cet article. 😅 Je vais arrêter ça ici pour aujourd'hui et laisser ton cerveau se reposer. 🙂 Dans un prochain article, je te donnerai différents trucs pour réussir à décoder les étiquettes toi-même et diminuer ton mal de tête.


Si tu as des questions ou des commentaires, n'hésites pas à les inscrire en commentaire. Ça me fera plaisir de te répondre. 😊


Pour m'aider à me faire voir, tu peux cliquer sur le ❤️ et même partager mon article. 😃


Salut!!! 🙂

24 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page