top of page

Résumé de Toxic beauty sur la protection solaire

Dernière mise à jour : 4 mai


Tel que promis, je te fais un résumé de ma lecture du chapitre sur la protection solaire dans Toxic beauty (paru en 2009) de Samuel S. Epstein.


Qui est Samuel S. Epstein?

Pour commencer, Samuel S. Epstein était un médecin et un professeur émérite en santé environnementale et en santé au travail à l'école de Santé publique de l'Université de l'Illinois. Il a écrit plus de 250 articles scientifiques et plus d'une dizaine de livres. Il est une sommité internationale sur les causes et la prévention du cancer.



Résumé de lecture et commentaires

Cela fait plusieurs décennies que nous connaissons maintenant les effets à long terme du soleil sur la santé et la peau : vieillissement accéléré, rides prématurées et cancer de la peau. Nous avons été fortement encouragés à nous appliquer de la crème solaire plusieurs fois par jour pour nous protéger des effets négatifs du soleil.


Ce qui nous est pas dit sur les protections solaires, c'est que cela peut être dangereux pour notre santé et l'environnement de les utiliser. Comment cela est-il possible alors que partout les agences de santé proclament que c'est indispensable pour la protection de notre peau?


L'auteur explique que les crèmes solaires donnent une illusion de sécurité puisqu'il y a plusieurs failles dans l'efficacité :

  • Dès qu'on se baigne ou qu'on transpire, le produit ne protège plus. Qui se met continuellement de la crème? Personne. Qui ne transpire pas? Au Québec, on sue juste à respirer l'été. 🥵

  • La plupart des gens vont appliquer le tiers de la quantité nécessaire pour être vraiment protégé. On devrait appliquer 2 mg/cm2 par zone (il y a 9 zones). Cela équivaut à une ligne de crème sur l'index et une sur le majeur, du pli avec la paume jusqu'au bout des doigts x 9. Le savais-tu? Moi, je ne le savais pas et je constate que je n'en mets vraiment pas beaucoup. 😅 La quantité nécessaire est inscrite nul part sur les contenants. Cela veut aussi dire qu'on est sensé utiliser plusieurs tubes en un été... Oups!

  • Les crèmes solaires sont incapables de bloquer les UVA et ce sont ces rayons qui causent les mélanomes cancéreux. Ce fait provient d'une étude publiée en 1992. J'espère que cela a changé depuis ...

De plus, puisque les gens pensent qu'ils sont protégés après s'être badigeonné, ils restent beaucoup plus longtemps au soleil. Cela expliquerait pourquoi il y a eu les plus fortes augmentations de cancers de la peau (mélanome malin) dans les zones du monde où la crème solaire est beaucoup utilisée.


 

Bon à savoir 🧐

Composition des rayons ultraviolets (5% des rayons solaires) : 98% UVA, 2% UVB. Les UVC sont bloqués par la couche d'ozone. Ce sont les UVA qui causent les mélanomes cancéreux et les UVB qui causent principalement les coups de soleil.


Filtre chimique : Absorbe les rayons et les transforme en infra-rouge (donc en chaleur). Voici des exemples dans les produits vendus : homosalate, octocrylene, octisalate, avobenzone, drometrizole trisiloxane (Ombrelle), octinoxate. Ils sont tous problématiques pour la santé.

Filtre minéral : Reflète les rayons d'où l'utilisation d'écran solaire. L'oxyde de zinc et le dioxyde de titane sont utilisés pour ce type de filtre (sans nanoparticules). Ils sont peu appréciés, car ils laissent la peau blanche. Ils sont sans danger pour la santé s'ils sont en crème ou en bâton. Il y a un risque pour la santé s'ils sont respirés (produits en vaporisateur).


Nanoparticules : Les nanoparticules sont vraiment très minuscules. Cette technologie pénètre la peau beaucoup plus rapidement et beaucoup plus profondément. Certaines particules peuvent même se retrouver dans le cerveau, les cellules, le sang, les nerfs et les poumons, etc. Partout! Leurs effets ne sont pas encore tous connu. Voici ceux connus : inflammation, dommages neurologiques, création de radicaux libres + stress oxydatif au cerveau (peut-être une cause de l'Alzheimer et du Parkinson). Quel est l'intérêt des nanoparticules dans les protections solaires? Ne pas avoir l'effet blanc sur la peau des filtres minéraux. Termes utilisés : micro-fin, ultra-fin.

 

Et ce n'est pas fini 😅

EWG a testé plus de 800 produits solaires vendus aux États-Unis et il a découvert que 83% des produits contenaient des ingrédients soulevant des problèmes de sécurité pour la santé ou qui étaient inadéquats à protéger du soleil les utilisateurs malgré les promesses d'efficacité des fabricants.


En 2007, EWG a fait plusieurs réclamations à la FDA sur ce sujet. Il a aussi accusé la FDA d'avoir failli à vérifier l'exactitude des affirmations des fabricants pour les nouveaux produits solaires (utilisation de filtres chimiques non approuvée et répertoriée comme inactifs).


Voici quelques effets indésirables :

  • Certains réagissent avec les rayons solaires (tsé, dans une protection solaire, c'est très utile 🙄). Lorsqu'ils sont absorbés par la peau, ils génèrent des radicaux libres qui eux interagissent et endommagent les molécules de la peau. Cela résulte à des dommages de la peau, à son vieillissement et à des risques fortement accrus de cancer de la peau.

  • Certains augmentent la pénétration dans la peau et laissent la peau vulnérable aux UVA (+ radicaux libres) et UVB. Lesquels? Octinoxate et oxybenzone.

  • Certains se dégradent rapidement au contact de la lumière (+ radicaux libres) et deviennent inefficace en une heure. Lequel? Avobenzone

  • Certains sont des perturbateurs hormonaux en stimulant la prolifération des cellules cancéreuses du cancer du sein et en provoquant la production de protéine du cancer du sein dans des tests en laboratoire. Lesquels? Presque tous filtres chimiques.

  • Certains se retrouvent dans les urines et/ ou dans le lait maternel (donc bébé boit des perturbateurs hormonaux 😟). Lesquels? Oxybenzone et octinoxate.

  • Toxiques pour la vie aquatique. Lorsqu'on se baigne, qu'on prend une douche ou un bain, ces produits chimiques se retrouvent dans l'eau, car les stations d'épuration sont incapables de les filtrer. Les poissons s'en nourrissent sans le vouloir. Et nous mangeons certains de ces poissons...


Dans ce chapitre, l'auteur ne parle pas de tous les autres ingrédients composant les crèmes qui sont aussi toxiques pour la santé. Ce n'est pas juste les filtres chimiques qui sont toxiques. Il y a bien d'autres ingrédients dangereux : parfum, fragrances, parabènes, phtalates, conservateurs, etc. Les effets sont assez variés aussi : allergisant, perturbateurs hormonaux, cancérigène, bioaccumulable et/ ou persistant, mutagène, effet sur la reproduction, etc. Ce sera pour un autre article!


Qu'est-ce qu'on peut faire alors? 🤔

Comme il est écrit à l'endos de Toxic beauty (photo ci-jointe), c'est à nous de nous protéger. On peut :

  • Faire de meilleurs choix de protection solaire en utilisant un écran minéral et en mettre suffisamment.

  • Rester à l'ombre quand le soleil est fort (entre 10h et 15h environ).

  • Porter des vêtements protégeant des rayons UV (en vente dans les boutiques de plein air) et un chapeau à large rebord.

  • Faire encore plus attention si tu as la peau claire et que tu as plus tendance à brûler que bronzer.

  • Bien protéger les jeunes de 15 ans et moins. Plus ces jeunes auront des coups de soleil, plus il y a de chance qu'ils développent un cancer de la peau en vieillissant.


Si tu as des questions ou des commentaires, tu peux les laisser sans problème. 😊


N'hésite pas à partager cet article afin que le plus de personnes possibles connaissent les risques de ce type de produits.


Si tu veux recevoir des rappels pour mes prochains articles via mon infolettre, tu peux t'inscrire juste ici.


Commentaires


bottom of page